Le Conseil des arts et des lettres du Québec accorde plus de 1 M$ pour la réalisation de 21 projets numériques

Organisme : Conseil des arts et des lettres du Québec

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) attribue une aide financière globale de 1 138 997 $ à 12 organismes et 9 artistes professionnels pour la réalisation de nouveaux projets d’envergure dans le cadre de la mesure Exploration et déploiement numérique. Ces projets ont été évalués au mérite, sous l’angle de l’intérêt, de la pertinence et de la faisabilité.

Liste des aides consenties par la mesure Exploration et déploiement numérique

Artistes professionnels

  • Andréanne Abbondanza Bergeron (Montréal) : 4 000 $
    Rendre plus accessibles les archives et la documentation des œuvres de l’artiste à travers un nouveau site Web intégrant la prise de vue en 360 degrés.
  • Tuedon Ariri (Montréal) : 31 000 $
    Création d’un espace numérique unique afin de mettre de l’avant la diversité et la créativité des arts du cirque à Montréal.
  • Jean-François Boisvenue (Montréal) : 30 000 $
    Recherche et production de Contre la suite du monde, un projet de théâtre philosophico-poétique sur le thème du décrochage social qui intègre l’utilisation des capteurs sans fil dans une mise en scène multidisciplinaire.
  • François-Simon Déziel (Montréal) : 57 000 $
    Projet Pochette info : prototype d’outil permettant aux artistes en chanson de publier de l’information descriptive sur une œuvre, en donnée ouverte et liée, afin de mieux référencer dans le Web et d’optimiser sa découvrabilité.
  • Stéphane Gladyszewski (Montréal) : 70 000 $
    Création d’une œuvre cinétique imaginée à partir de l’invention d’un « écran laser vidéographique », déclinée sous 2 formes : installation autonome (Cirrus #1) et spectacle interdisciplinaire (Cirrus #2).
  • Marie-André Pellerin (Estrie) : 13 000 $
    C’est la faute des mots, un projet de création sur les systèmes de pensée que nous impose le langage. Il se divise en 2 parties : une installation vidéo et une sculpture sonore.
  • Patrick Saint-Denis (Montréal) : 14 000 $
    Il faut tuer le cinéma – part 1, une performance dans la tradition du live cinema, qui se situe quelque part entre le concert, le cinéma, l’art robotique et le théâtre physique.
  • Maude Veilleux (Montréal) : 23 000 $
    Trente millions de kilomètres me séparent du reste du monde, un projet de poésie numérique et de recherche photographique sur le thème de la solitude et du besoin de trouver une communauté.
  • Audrey Villiard (Montréal) : 94 000 $
    Meurtre au Beach Club, un film/jeu vidéo mettant en scène 6 personnages présents sur les lieux d’une noyade suspecte. À la manière d’un meurtre et mystère où l’on incarne un personnage afin d’enquêter auprès des autres, le spectateur « jouera » au film.

Organismes artistiques

  • Association des diffuseurs spécialisés en théâtre (ADST) (Montréal) : 85 000 $
    Poursuite du développement du portail RAPPELS, un site qui contient une information détaillée, dynamique et interactive sur tous les spectacles québécois de théâtre professionnels créés, produits ou accueillis sur les scènes des diffuseurs membres de Théâtres associés inc. (TAI) et de l’Association des diffuseurs spécialisés en théâtre (ADST).
  • 08 Cinéma Indépendant (Abitibi) : 50 000 $
    Réalisation du film Nous sommes Anicinabe, un documentaire immersif en réalité virtuelle sur la culture du peuple Anicinabe, coproduit avec une équipe d’artistes issus de cette communauté.
  • La Messe Basse (Montréal) : 100 000 $
    Projet théâtral Transmission : exploration et élaboration d’une rencontre entre le récit scénique et l’intelligence artificielle basée sur les recherches de Carl Sagan entourant les sondes Voyager et son Golden Record, arche pérenne de l’humanité.
  • Le P’tit Bonheur de Saint-Camille (Estrie) : 63 000 $
    Réaliser le projet Saint-Camille, pôle de mise en relation et de littératie numérique dans la MRC des Sources, qui consiste à réaliser des activités d’exploration et de diffusion au moyen de la station SCENIC, ainsi que le transfert de connaissances et de savoir-faire entourant le numérique.
  • Maison de la poésie de Montréal (Montréal) : 50 000 $
    Réaliser PoésieGo! Suisse, un corpus de 16 balados poétiques et le présenter au Printemps de la poésie de la Suisse romande du 1er au 13 avril 2019, ainsi qu’au Festival de la poésie de Montréal, du 27 mai au 2 juin 2019.
  • Maison des cultures nomades (Montréal) : 35 000 $
    Développement de la découvrabilité et des fonctionnalités de la plateforme de diffusion Nikamowin dédiée à la découverte des œuvres musicales des artistes autochtones, ainsi que d’un plan de promotion pour contribuer à son rayonnement.
  • Mutek (Montréal) : 65 000 $
    Organiser le Forum IMG, une série de conférences et de présentations portant sur la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle, le blockchain et les questions d’éthique entourant l’usage des technologies. Le Forum se déroulera du 21 au 23 août 2019, durant le festival Mutek et s’adresse principalement aux artistes, professionnels et chercheurs en arts numériques.
  • Opéra de Montréal (Montréal) : 100 000 $
    Captation et postproduction de l’opéra Carmen, mise en scène par Charles Binamé. Cette production entièrement québécoise sera projetée sur grand écran chez des diffuseurs pluridisciplinaires au Québec.
  • Productions Quitte ou Double (Montréal) : 14 000 $
    Recherche et développement d’un dispositif scénique en téléprésence entre 3 salles du réseau Scènes Ouvertes afin de permettre la présentation du spectacle Bluff et la participation des publics, de façon simultanée, dans 3 lieux de diffusion du Québec.
  • RIDEAU (Montréal) : 100 000 $
    Création d’une plateforme de mutualisation de données ouvertes et structurées au bénéfice des diffuseurs, réseaux de diffuseurs et des producteurs pour appuyer les activités de gestion, d’analyse, de valorisation et de découvrabilité des spectacles.
  • Rhodnie Désir Créations (Montréal) : 61 927 $
    Déploiement du projet chorégraphique-documentaire BOW’T TRAIL Retrospek, par l’exploration du développement de projections numériques et d’un module interactif pour le spectacle.
  • Van Grimde Corps Secrets (Montréal) : 80 000 $
    Pépinières Danse et Numérique, mise en œuvre d’un programme de perfectionnement et d’échanges ouvert aux professionnels de la danse pour explorer les rapports entre technologies numériques et danse, tant du point de vue de la création que de l’interprétation.

En savoir plus